Écrire sans filtre

Géraldine DORMOY-TUNGATE, publié le

L’une d’entre vous me demande d’expliquer comment j’écris mes newsletters. J’en avais déjà parlé il y a un an, du temps où je travaillais encore à L’Express. Je m’étais alors confiée sur ma difficulté à trouver un sujet, puis à formuler ma pensée. Chaque semaine l’accouchement était douloureux, le plus souvent accompagné de compulsions alimentaires tant le processus me stressait. Tout cela s’est arrêté à mon départ du journal, en août dernier.

En septembre, j’ai décidé de poursuivre l’exercice seule, aidée d’une plateforme d’e-mailing que je paie moi-même. J’allais commencer à travailler pour Sézane, je n’aurais plus le temps de rédiger une newsletter en pleine journée durant la semaine et ne voulais plus consacrer mes dimanches à écrire comme je le faisais du temps du blog. Le seul moment qui me restait était le matin très tôt. Après mon yoga et ma méditation, entre le flot de pensée et le footing, bien avant la moindre prise de nourriture, un petit créneau quotidien était possible.

Pour mettre toutes les chances de mon côté, j’ai changé de méthode : fini le clavier d’ordinateur, le premier jet serait désormais écrit à la main, sans réfléchir, dans la droite ligne du flot de pensée. Il serait toujours temps de remanier plus tard cette matière brute.

Ce fut une révélation. Alors que jusque-là l’exercice avait été pénible, les mots s’enchaînaient cette fois avec fluidité. Au début j’ai cru que le thème choisi m’inspirait, mais au fil des semaines je me suis rendu compte que cela n’a rien à voir avec le sujet. À force de tâtonnements, j’ai simplement enfin trouvé la façon de travailler qui me correspond le mieux. La plus naturelle, celle qui me demande le moins d’efforts et qui me permet de me tenir au plus près de mes ressentis. Ce qui en est d’ailleurs troublant : j’aborde ces séances d’écriture dans un tel état de semi-conscience qu’il m’arrive, une fois la newsletter terminée, de ne même plus me souvenir de ce que j’ai couché sur le papier.

Le processus est aujourd’hui bien rôdé : je cherche mon sujet sans plus avoir de scrupules à vous consulter sur Instagram – vos retours sont toujours riches, ce qui m’aide à mieux vous connaître –, je rédige mon texte – cela peut me prendre un, deux ou trois matins d’affilée – et le tape le jour suivant sur mon ordinateur. La veille de l’envoi, je me contente de le remanier légèrement.

Lors de mes chimios, je devais porter un casque réfrigérant pour préserver mes cheveux. Il me faisait très mal à la tête. La douleur m’effrayait tellement que j’essayais d’y résister de toutes mes forces. Jusqu’au jour où j’ai accepté de la traverser. Je me suis détendue et me suis appliquée à la ressentir sans plus chercher à la fuir. Au bout de quelques séances, elle avait presque disparu. Cette expérience fut à la fois la plus difficile et la plus instructive de ma maladie.

Depuis, dès que je me surprends dans une position de lutte acharnée qui n’aboutit pas, je marque une pause et cherche à aborder la situation différemment. Prendre du recul m’aide à identifier mes pensées limitantes. Je réalise que d’autres approches sont possibles, que la situation n’est pas aussi dramatique que ce que je m’étais d’abord imaginé. Déplacer mon regard me permet d’entrevoir un nouveau chemin. Débarrassée de mes craintes et de mes certitudes, je l’emprunte sans trop en attendre, uniquement mue par la curiosité. Je suis la première surprise de constater qu’une fois lancée, j’avance.

AILLEURS SUR LE WEB

Contenu proposé par Taboola

Commentaires

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori.

Aucun commentaire

L’auteur

Géraldine Dormoy


Café Mode a pour but de vous faire partager mon point de vue personnel sur la mode. Pas vraiment fashionista, je me considère plus comme une passionnée avide d'infos. La mode ne se limite pas aux vêtements, c'est un jeu, une discipline, une Histoire, un art de vivre. Parlons-en !

Géraldine Dormoy-Tungate, Responsable éditoriale Web de L'Express Styles
gdormoy@lexpress.fr

Illustration: Charlotte Molas

Voir mon profil

FAQ

Derniers commentaires
Archives

Retour vers le haut de page